gratuité

Un programme pour les régionales 2015

Le programme auquel vous avez échappé

Lors des dernières Universités d’Automne du Parti de Campagne, nos cogitations collectives ont accouchées d’un joli petit programme. Il n’attend que vos commentaires pour évoluer. Espérons que cette participation aussi modeste que désintéressée aux débats politiques régionaux, tombera dans l’oreille de conseillers avisés qui sauront s’en emparer pour le bien du plus grand nombre. Continuer la lecture

Ligne directrice pour clarifier les choses

Petite réflexion sur le programme, la ligne du parti. C’est un peu audacieux mais bon, on pourrait clamer haut et fort certaines convictions.

Avec les définitions du Larousse d’internet d’aujourd’hui et du « Nouveau Dictionnaire Universel Lachatre » imprimé en 1871.

Continuer la lecture

Balbutiements utopiques autour de l’argent…

Les thunes

-Réhabiliter la gratuité comme valeur créatrice de richesse sociale.
-Privilégier les associations ou les SCOP pour les délégations de service public (passer de l’idée de « rentable » à celle de « viable »)
-Que les entreprises rendent l’argent des prêts publics en cas de bénéfices suffisants ou de délocalisations.

Continuer la lecture

Embryon de réflexion sur le transport

Transport

-Transports en communs gratuits (déjà pratiqué par une vingtaine de villes en France)
-Repenser les transports publics ruraux (minibus, taxis collectifs…), continuer l’aménagement de pistes cyclables et d’aires de covoiturage.

Continuer la lecture

Les services publiques gratuits, c’est possible !

Ces villes qui expérimentent les services publics gratuits

par Anthony Laurent dans bastamag.net le 6 décembre 2012

Les expériences de gratuité se multiplient dans les services publics locaux. Transports en commun totalement gratuits à Aubagne ou Châteauroux, premiers litres d’eau gratuits dans des communes de l’Essonne ou des Bouches-du Rhône… A qui profite cette gratuité ? Comment est-elle financée ? Implique-t-elle une baisse de la qualité du service ? Incarne-t-elle une alternative face au dogme de la « consommation marchande » ? Réponses par les faits.

Continuer la lecture

Des idées dans le désordre par wagon de cinq

49 propositions à couper le souffle !Proposons et choisissons…

– Participer au développement de la monnaie locale, la MUSE. En créer d’autres sur différents cantons du département pour favoriser les échanges de proximité non-marchands.

– Alléger les subventions pour le festival d’Anjou et augmenter celles pour les festivals en Anjou, sur les territoires ruraux et dans les quartiers.

– Installer internet en haut débit partout et pour tous, afin d’éviter que des zones rurales ne soient coupées de cet outil de communication qui permet aussi à travail à domicile.

– Subventionner la construction d’un collège publique à Beaupréau…non, non, pas un deuxième, il n’y en a pas encore !

– Déplacer Terra Botanica à Notre Dame des Landes, ou, si c’est pas possible, ouvrir une partie gratuite pour faire une boucle de traversée pédestre, comme dans le projet initial.