Quelques idées à discuter sur le logement

Logement

-Soutenir la propriété d’usage pour éviter la spéculation sur le foncier.
-Développer l’habitat collectif et les logements coopératifs avec des parties communes (laveries…), notamment en orientant les subventions vers ces types de projets, plus écologiques et moins gourmands en énergie.


-Pour les appels d’offres publiques, privilégier des projets plus modestes, diversifiés et à l’empreinte environnementale bien inférieure aux normes HQE. Les constructions devrons être réalisées en priorité avec des matériaux plus locaux, recyclables et moins chers : bois, terre, paille plutôt que plastique, béton, laine de verre… L’argent économisé par les matériaux est réinvestis dans la main d’œuvre.
-Réquisitionner les bâtiments vides pour le logement social d’urgence.
-Proposer des yourtes sociales dans l’espace publique quand le 115 déborde.
-Encourager installation d’habitats légers, mobiles et réversibles sur des zones naturelles et des zones agricoles non cultivées. Nos modèles d’aménagement de l’espace social rural peuvent évoluer vers des constructions moins chères et entièrement biodégradables, tout en densifiant et en redynamisant les campagnes.
-Obliger les villes à respecter les 20% de logements sociaux et à proposer des terrains d’accueil décents aux gens du voyage.
-Développer des sites de cohabitat, comme à Marseille, pour faire tourner les appartements libres pour des périodes données. Partage des frais et du loyer au prorata du temps passé.
-Monter des projets de reconstruction de bâtiments du patrimoine abandonnés, (monastères, chapelles…), de corps de ferme ou d’immeubles désaffectés. Déléguer la gestion des chantiers à des associations encadrant des adultes en apprentissage. Y développer des lieux de vie ouverts, des centres d’accueil, de formation et de réinsertion où on apprend à vivre avec les autres et à construire son logement.

Laisser un commentaire