Ah, l’éthique en politique…

Éthique

-Favoriser une forme d’organisation sociale fondée sur la culture du partage, une société locale fondée sur des décisions prises collectivement et collectivement assumées, le respect de la planète, le foisonnement créatif et la pluralité des modes d’existence.
-Sortir de la démocratie représentative pour se diriger vers une démocratie participative. Initier des cercles de réflexion citoyens dans les régions sur différents thèmes.


-Ne donner qu’une fonction honorifique au président de la république, sorte de sage disposant d’un comité de surveillance des parlementaires qui décideraient les orientations politiques de concert.
-Transformer le statut de l’élu qui serait un relais des cercles de réflexion citoyens vers les instances décisionnaires.
-Rendre impossible le cumul des mandats.
-Droit de vote pour les plus de 15 ans (voire douze, voire sept…) et création d’assemblée de jeunes au niveau départemental disposant d’une voix pour les décisions les concernant.
-Vote participatif (comme en Allemagne) pour valider les propositions de loi et les référendums locaux pour les grands projets d’aménagement.
-Étiquetage sévère des produits manufacturés.
-Interdiction des brevets sur le vivant.
-Décriminaliser le délit de solidarité (envers les sans papiers par exemple)
-Droit de mourir quand on veut, si on veut.
-Assurance publique pour les professions d’utilité publique comme pour les sages femmes : droit d’accoucher chez soi.
-Droit à l’adoption pour les Pédé, transes et gouines.
-Taxe sur la spéculation financière, sur les transactions financières et augmentation de l’impôt sur la fortune.
-Rendre illégale l’optimisation fiscale transnationale.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire